Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

L’Europe mettra fin au roaming en juin 2017

Si le Paquet Télécoms, adopté ce mardi par le parlement européen, comprend certaines mesures assez controversées sur la neutralité du Net, il met également fin à une pratique assez coûteuse pour les Européens qui se déplacent : l’itinérance mobile, ou roaming.

Ainsi, à partir de 2017, les ressortissants européens pourront passer des appels et utiliser de la data sans surcout, de n'importe où dans l’Union Européenne.

Le « roaming », kesako ?

On en parle beaucoup ces derniers temps, mais... Roaming international, roaming data, roaming tout court... Qu'est-ce que c'est ? Le roaming international, C'est le fait d'émettre et de recevoir des appels téléphoniques sur son mobile, ainsi que de consulter Internet, depuis un pays étranger. En vérité, on devrait parler « des » roamings et non pas « du » roaming, puisque ce terme désigne les accordspassés entre les opérateurs téléphoniques français et étrangers afin que leurs abonnés puissent se connecter en toute transparence et sécurité sur un réseau, quel que soit le pays où ils se trouvent. Le roaming est donc le nom du service qui permet aux abonnés de téléphonie mobile de pouvoir utiliser leurs téléphones à l'international : appels entrants et sortants, utilisation d'internet...

Cela fait longtemps que la Commission européenne voulait mettre fin à la surfacturation des communications mobiles en Europe, lorsqu’un utilisateur téléphonait depuis un pays qui n’est pas le sien. Maintes fois repoussée sous la pression du lobby des opérateurs téléphoniques, cette mesure a donc finalement été adoptée par le parlement ce mardi, mais ne prendra effet que le 15 juin 2017. D’ici là, les opérateurs des 28 pays européens concernés vont pouvoir s’adapter, et adapter leurs tarifs en conséquence. Encore faut-il que les opérateurs ne profitent pas de cette opportunité qui leur est laissée pour restreindre l’usage de leurs abonnés. Surtout, le texte conditionne la suppression du roaming à une réforme profonde du marché de gros, c’est-à-dire ce que les opérateurs se facturent entre eux lorsqu’un client appelle de l’étranger.

Pour l’UFC QUE CHOISIR, l’Europe avance à reculons. Même si le règlement Télécoms intègre des avancées notables, tout est loin d’être rose. La mauvaise surprise vient surtout de la partie sur la neutralité du Net. Si le texte contraint bien les fournisseurs d’accès à Internet à traiter le trafic « de façon égale et sans discrimination, restriction ou interférence », les eurodéputés ont abandonné la notion de « neutralité du Net » pour celle d’« Internet ouvert », nettement moins stricte. Le texte stipule en effet que les FAI pourraient ainsi être amenés à prendre des mesures en cas de congestion imminente de leur réseau ou pour se prémunir contre d’éventuelles cyberattaques. Il reviendra aux autorités de régulation de chaque pays (l’Arcep pour la France) de faire en sorte qu’ils ne fassent pas de zèle au détriment des consommateurs.

Le règlement laisse par ailleurs la possibilité aux FAI de proposer des contenus « optimisés » avec un « niveau de qualité spécifique ». Sur la base de ce principe, un opérateur pourrait, par exemple, décider de ne pas décompter des forfaits data de ses clients l’accès aux services d’éditeurs avec lesquels il a passé un accord commercial.

Dans ce domaine Free Mobile ou Bouygues Télécom, ont déjà anticipé cette décision de l’Europe en incluant directement le roaming dans certains de leurs forfaits.

UFC Que Choisir 43 - GA

Hébergé par Overblog