Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

 

4329661836_564d5067bb.jpgSelon la dernière étude de l’UFC-Que Choisir, les fraudes sur les paiements nationaux en ligne sont en hausse constante (+ 32,7 % en 5 ans). Cette étude est basée sur les données chiffrées pour 2010 publiées par l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement en juillet 2011 

La fraude par carte bancaire sur Internet représente plus d’un tiers du total des fraudes par CB.  Les transactions par carte bancaire sur Internet représentent 5 % des paiements nationaux mais 33 % de la fraude, soit 120,1 millions d’euros. 45 % des paiements de proximité, en magasin, et 80 % des paiements à distance sont réglés par carte bancaire. Le taux de fraude sur les paiements de proximité (commerçants physiques) est très faible (0,012 % en 2010). En revanche, le taux de fraude sur Internet sur les paiements nationaux  est de 0,276 % en 2010.  La  fraude sur Internet sur des paiements internationaux est 1,36 % en 2010.

Près des deux tiers de la fraude sur cartes bancaires provient de l’usurpation des numéros des cartes bancaires (numéro de la carte, date de validité et cryptogramme), pour 62,6 % de la fraude en 2010.  Diverses méthodes permettent  permettant aux fraudeurs de récupérer ces données. Les Spywares (logiciels espions) qui sont des programmes installés sur l’ordinateur à votre insu. Le Phishing (hameçonnage) qui consiste à envoyer un mail frauduleux au consommateur (en tant qu’administration, banque ou autre) pour récupérer des données personnelles : numéro de carte, code confidentiel, numéro de compte bancaire. Il peut s’agir également du piratage des sites des commerçants où sont stockées les données des cartes bancaires de leurs clients.

Un système de sécurisation des paiements en ligne a été mis en place en France en 2008, le système 3D Secure. Il doit permettre de s’assurer, par divers procédés,  que c’est bien le titulaire de la carte qui effectue le paiement. Plusieurs procédures coexistent, le consommateur devant utiliser les unes ou les autres selon sa banque, son équipement et la souscription ou non du commerçant au système de sécurisation. Il demeure que ces systèmes sont souvent très complexes, lourds à manier, en conséquence peu utilisé par les consommateurs. Seuls 11,3 % des paiements en ligne utilisent le processus du 3D Secure en France (contre 96 % au Royaume Uni où existe un système unique et généralisé).

Se faire rembourser un paiement par carte bancaire sur Internet non autorisé Si, à la lecture de votre relevé de compte, vous constatez le débit d’une opération par carte bancaire que vous n’avez jamais réalisée, vous devez contester la transaction litigieuse dans les plus brefs délais auprès de votre banque, en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception, et faire opposition pour fraude à la carte bancaire.

Lorsque le paiement frauduleux a été réalisé sans frappe du code confidentiel ni communication du numéro de la carte ou du cryptogramme, la banque doit vous rembourser toutes les sommes débitées à votre insu et les éventuels frais induits (frais d’opposition, agios…).


Quelques mesures de précaution à prendre lorsque l’on achète en ligne sur Internet.

ü  Protéger son ordinateur avec un pare-feu, un anti-virus et un logiciel anti-espion (gratuits ou payants selon les versions).

ü  Ne jamais communiquer ses numéros de compte et de carte bancaires par courriel ou téléphone, quel que soit le prétexte pour lequel on vous les demande (par exemple, la maintenance technique du site Internet de votre banque, de la Sécurité sociale ou autre).

ü  Eviter de cliquer sur un lien dans un courriel non sollicité (spam).

ü  Toujours saisir soi-même l’adresse du site pour accéder à sa page d’accueil.

Source La Finance pour Tous

 

UFC Que Choisir 43

Hébergé par Overblog