Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Le médicament générique est depuis une dizaine d'années un cheval de bataille pour le ministère de la santé. Le déficit de la sécurité sociale grandissant tous les ans, la généralisation des génériques semble être une piste d'économies incontournable.

 

Qu'en est-il exactement ?

Il y a des pays comme l'Allemagne où les génériques atteignent 70% des médicaments prescrits alors que chez nous ils tardent à confirmer leur percée ?

 

Qui est-il ?

Apparus en 1996 c'est un médicament identique à celui d'une marque mais mais vendu sous sa dénomination commune internationale ( DCI nom chimique de la substance)

 Ce n'est pas une copie conforme.

Le noyau dur ou principe actif est le même, mais de légères modifications sont appliquées sur la concentration, de l'excipient (additif qui permet de changer le goût, la couleur du médicament)

Il peut y avoir des effets secondaires que l'on ne retrouve pas dans la molécule originale.

Ces génériques apparaissent après expiration du brevet ou en l'absence de brevet. Certains médicaments avant de tomber dans le domaine public voient leurs laboratoires autorisés exceptionnellement à produire des génériques (exemple pour le sida en Afrique afin de rendre le médicament accessible au plus grand nombre).

En théorie le médicament générique est vendu à un prix moindre sauf si le laboratoire détenteur du brevet décide de baisser le prix afin de maintenir la production de son propre médicament.

L'autorisation de commercialisation du générique est soumise à des tests de bioéquivalence moins contraignants que l'AMM (autorisation de mise sur le marché), son introduction s'en trouve facilitée.

C'est une évaluation simple rapide et peu coûteuse.

Production

Mêmes exigence que pour tous les médicaments ,mais très souvent délocalisation de la production dans les pays émergents ( Inde,Chine )

 Types de génériques

 -  Copie-Copie :   Copie conforme à l'original

 - Médicaments essentiellement similaires :    L'excipent seul peut changer

 - Médicaments assimilables : Forme galénique différente (ex : comprimés et gélules ). 

Les indications ne sont pas strictement les mêmes ( dans 5% des cas )

 - Les génériques Plus : Médicaments originaux améliorés en terme de tolérance 

 - Le me-too : Même activité thérapeutique mais modification mineure de la formule

 Génériques : le débat.

De nombreuses voix s'élèvent parmi le corps médical pour alerter sur les dangers potentiels inhérents à certains génériques.

Il s’agit surtout des médicaments à faible marge thérapeutique (ex les médicaments antiépileptiques, les anticoagulants, les antidiabétiques ou les médicaments pour la thyroïde)

Ces médicaments ont un spectre thérapeutique très étroit, en fonction de la concentration du produit actif et la variation peut se révéler très nocive.

Les impératifs de production à bas coût et de rentabilité peuvent induire des dérives (des exemples en Inde furent dénoncés)

De plus en plus de spécialistes s'interrogent sur leur efficacité , leur limites et leurs effets indésirables.

Il est à déplorer que le pharmacien, de sa propre initiative, donne très souvent le générique sans avoir une connaissance précise de la maladie et du patient, contrairement au médecin plus apte à juger du bien fondé de l'échange possible.

Ces divers problèmes ont amené les Français à faire moins confiance  aux génériques

Conclusion

L'utilisation et la généralisation des génériques peut-être une bonne solution pour lutter contre la dérive des dépenses de santé.

Mais pourquoi changer la forme des médicaments cela trouble les patients notamment les personnes âgées habituées à une présentation ( nombreuses sont les erreurs dans cette frange de la population à cause du changement  incessant)

Une réflexion doit être menée dans ce sens afin d'uniformiser ces présentations.

Un effort accru de contrôle des productions doit être fait afin de sécuriser leur diffusion.

Une écoute attentive des praticiens est souhaitable.

 

Toutes ces mesures pourront redonner confiance aux usagers et permettre de développer cette politique, de façon sereine et bénéfique, pour le budget de la santé.

UFC Que Choisir 43 - Paul Denais

Hébergé par Overblog