Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Investir_en_viager_occupe_mutualise_avec_infivest_humour.jpeg

 

La Caisse des Dépôts travaillerait sur la création d'un fonds qui se porterait acquéreur des biens immobiliers en viager pour aider les retraités modestes à augmenter leur pension.

 

Rappelons ce qu’est une vente en viager : La vente en rente viagère d’un bien immobilier est un contrat par lequel une personne, le vendeur, transfère ses droits sur un bien à une autre personne, l’acheteur, qui s’oblige à lui verser le prix, sous forme  d’un bouquet (somme versée à la signature du contrat) et de rente. La rente viagère est une somme que le débirentier est tenu de verser périodiquement au crédirentier jusqu’au jour de son décès.

 

La Caisse des Dépôts et Consignation « conduit un travail de réflexion ces derniers mois sur un projet innovant de viager intermédié ». Le viager est dit «intermédié» quand l’acheteur n’est plus une personne physique, mais un fonds souscrit par des investisseurs institutionnels et géré par une société de gestion. Ce fonds, pourvu d’un budget de 100 millions d’euros, pourrait être effectif en 2014. La solvabilité incontestable de ce fond rassurera les vendeurs sur le versement de la rente. Quant au risque de «surlongévité» du propriétaire, il serait mutualisé car le fonds se porterait acquéreur de plusieurs centaines de biens. Bien entendu, les héritiers conserveraient un droit de préemption pour racheter les biens.

 

L’objectif de ce projet est de redonner le pouvoir d’achat aux retraités modestes propriétaires d’un bien immobilier. Ce public âgé et modeste pourra compléter ses revenus par le biais de cette rente. En effet, Dans un contexte de vieillissement de la population - les plus de 60 ans devraient être 8 millions de plus d'ici à 2040 - et d'ambiguïté sur le niveau des pensions, l'idée pourrait séduire au moins une partie des 70 % de septuagénaires propriétaires.

 

Une relance du viager pourrait aussi  servir d’aiguillon pour réveiller le marché immobilier. En France, le marché du viager reste une niche. En mars, on recensait près de 12.000 biens sur ce marché qui totalise 5.000 transactions par an. Les vendeurs y sont donc plus nombreux que les acheteurs. Avec l’allongement de l’espérance de vie, les acquéreurs potentiels craignent de voir aussi s’allonger la durée de versement des rentes.

 

Finalement, Ce fond apporterait alors un second souffle au marché du viager, qui soufre de certains préjugés ou craintes de la part des acquéreurs.

UFC Que Choisir 43 G.A.

Hébergé par Overblog