Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Savoir lire l’étiquetage des produits permet de mieux les choisir. En cette période festive, pendant laquelle nous allons multiplier les achats alimentaires, une lecture attentive de l’étiquetage nous permettra de cuisiner dans les meilleures conditions de qualité et d’hygiène

L’étiquetage est réalisé sous la responsabilité du conditionneur. Il comporte l’inscription d’une date jusqu’à laquelle le produit conserve ses propriétés dans des conditions de conservation appropriées.(art. R122-22 du Code de la Consommation) .

Il faut soigneusement distinguer la date limite de consommation (DLC) et la date limite d’utilisation optimale (DLUO).

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/67928/gd/1143112036/DATE-LIMITE-DE-CONSOMMATION-DLC-ET-DATE-LIMITE-D-UTILISATION-OPTIMALE-DLUO.jpg

Elle se présente sous la forme «  à consommer jusqu’au ….. » ou « « consommer jusqu’à la date figurant sur …. » La DLC concerne les produits très périssables (viande, œufs …), susceptibles de présenter un danger pour la santé dés l’ouverture de l’emballage.  Les conditions de conservation –température par exemple- peuvent être indiquées.

La détention en vue de la mise en vente, la mise en vente ou la distribution de denrées alimentaires dont la DLC est dépassée sont strictement interdites.

La Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO). La DLUO est la date jusqu’à laquelle le produit conserve toutes ses propriétés de gout et de texture.

Elle se présente sous la forme « à consommer de préférence avant le …. » ou «  à consommer de préférence avant fin … ». La DLUO concerne les produits peu périssables (biscuits, chocolat …)

La commercialisation des produits dont la DLUO est dépassée n’est pas sanctionnée. Ils peuvent être venus en promotion par exemple.

A noter que certains produits alimentaires sont dispensés de l’indication d’une date (art. R112-23 du Code de la Consommation) : boissons titrant plus de 10% en volume d’alcool, sels de cuisine, sucre, produits de la boulangerie ou de la pâtisserie.

Une mention spéciale pour la date de fabrication (j/m/a)  obligatoire pour les laits concentrés  et secs, le beurre les conserves, les semi-conserves, les produits surgelés et congelés.

Source : fiches pratiques de la concurrence et de la consommation

Hébergé par Overblog