Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

Si vous passez votre code à partir du 2 mai, vous jouerez les cobayes. C’est en effet la date finalement choisie par la Délégation à la Sécurité Routière (DSCR) pour lancer une nouvelle banque de 1.000 questions remises à jour. Mais la grande nouveauté réside dans les séquences vidéo.

Ce nouvel arsenal de questions remplace l’ancien qui comptait 700 questions. L’examen ne change pas. Les candidats devront répondre correctement à au moins 35 questions sur 40 pour obtenir leur code.

La durée de l’épreuve restera également identique (20-25 min).

Les auto-écoles sont en colère :

Au départ prévu pour le mois d’avril, la mise en application a été repoussée au 2 mai après un mouvement de protestation le 29 février de certaines auto-écoles qui estimaient qu’elles ne disposaient pas du temps suffisant pour préparer leurs élèves aux nouvelles questions.

De plus, à compter du 1er juin, la surveillance de cette épreuve ne sera plus assurée par les inspecteurs du permis de conduire mais par des opérateurs extérieurs agréés par l’Etat, conformément à la réforme du permis de conduire engagée par le gouvernement, afin qu’ils puissent se concentrer sur l’examen pratique.

Pour finir, l’examen du code de la route ne sera plus gratuit mais payant, 30 €. Le syndicat SNICA-FO s’inquiète : « il va être facturé, au départ, une trentaine d’euros. Mais pour combien de temps ? ».

Le code de la route n’est pas le seul visé par une nouvelle réforme. La loi Macron prévoit aussi des nouveautés pour le permis de conduire. Nous constatons que le délai d’attente moyen pour obtenir une date de passage au permis de conduire est de 987 jours en 2013, soit deux fois plus longtemps que la moyenne européenne. En conséquence, le coût total du permis revient à environ 1 600 €, somme non négligeable, et ce coût ne cesse d’augmenter !

Le gouvernement prévoit donc :

Pour réduire ce délai et donc son coût, l’article 9 du projet de loi Macron propose de décharger les inspecteurs d’une partie de leurs activités en confiant le passage de l’épreuve du code de la route à des organismes privés et agréés. Le gouvernement veut aussi déléguer le passage du permis poids lourds à l’Education nationale.

Donc, le recentrage des inspecteurs sur l’épreuve pratique du permis B correspondrait à 170.000 places d’examen. Si l’on ajoute la réduction de la durée de l’épreuve, de 35 à 32 minutes depuis le 1er août, au total 280.000 places seront libérées.

Maeva GIBERT.

Nouvelles réformes... nouveau permis...

Hébergé par Overblog