Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

Le Ministère de l’agriculture lance une nouvelle campagne pour nous sensibiliser contre le gaspillage alimentaire. Une petite piqure de rappel :

La date limite de consommation (DLC) concerne les aliments périssables, à conserver au frais. Pour éviter de jeter le produit il faut le consommer avant la DLC ; il faut donc faire attention au moment de l’achat.

La date limite d’utilisation optimale, DLUO) indiquée par la formule « à consommer de préférence avant le … » concerne les produits en conserve ou conditionnés secs, la DLUO dépasse ne rend pas l’aliment dangereux, il peut être consommé tout au plus son gout peut être légèrement altéré – à vérifier …-

Donc ne pas jeter de produit dont la DLUO est dépassé, sinon c’est gaspiller

Les invendus alimentaires et la lutte contre le gaspillage

Il importe de lutter contre le gaspillage qui impacte l’environnement et contribue à détruire le potentiel de production alimentaire. Ainsi la production des denrées non consommées génère 3.3 milliards de tonnes de co2. En pratique, il importe de lutter contre le gaspillage alimentaire non seulement pour réduire les impacts environnementaux mais aussi pour contribuer à l’aide alimentaire. Il est évident qu’il est impossible de travailler sur un programme d’aide alimentaire uniquement basé sur les invendus. Néanmoins une meilleure gestion des invendus pourraient contribuer à améliorer l’aide alimentaire. L’objectif gouvernemental est de réduire de 50% le volume des déchets alimentaire d’ici 2025.

En amont, de nombreuses associations interviennent sur les MIN (Marché d’Intérêt National) tel Rungis afin de récupérer, en fin de séances, ce qui n’a pas été vendu, soit par surproduction, soit par baisse de la demande ou simplement par mauvaise qualité des produits proposés. Il convient de retirer les produits et de la confier aux associations en respectant les dates limite de vente.

Au niveau du consommateur particulier que nous sommes, diverses mesures peuvent être adoptées afin de limiter ce gaspillage :

  • Sauver les restes en apprenant à les cuisiner
  • Améliorer les conditions de conservation des denrées en rangeant bien son frigo
  • Et surtout ne pas acheter plus que de besoin.

La redistribution des invendus non alimentaires. Il s’agit d’un volet particulier du gaspillage qui mérite attention.

Chaque année en France, 400 millions d’euros de produits non alimentaires sont détruits. Produits d’hygiène, d’habillement, de cuisine, ou matériel scolaire. Ces biens invendus pourraient profiter aux personnes pauvres de notre pays. C’est dans cet objectif que l’Agence du Don en Nature a vu le jour en 2009 ; elle fonctionne sur un modèle simple : collecter les invendus, les stocker et les redistribuer aux associations de son réseau. Avec 80 entreprises et 300 associations partenaires, l’ADN a distribué en 4 ans 22 millions d’euros de produits émet l’objectif est d’atteindre les 100 millions d’euros en 2015.

« MANGER C’EST BIEN, JETER ÇA CRAINT ».

Hébergé par Overblog