Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

Chaque année, les AcVC font 11 millions de blessés et sont responsables de près de 20.000 décès, soit cinq fois plus que les accidents de la route.

Mais qu’est-ce qu’un accident de la vie courante exactement ? Il s’agit de l’ensemble des traumatismes non intentionnels (hors accidents de la route et du travail) qui regroupe notamment les accidents domestiques, sportifs, scolaires et de loisirs. "Ainsi, au cours de sa vie, chaque Français sera, en moyenne, victime d’au moins un AcVC tous les 5 ans. Ils touchent tous les milieux et toutes les tranches d’âges, mais plus particulièrement les personnes fragiles comme les enfants de moins de 15 ans et les séniors", précise Éric Lemaire, Président d’AXA Prévention.

Un peu de bon sens et quelques aménagements

Pourtant, avec un peu de bon sens et parfois quelques aménagements, bon nombre d’accidents pourraient être évités. Il est important de faire un travail d’imagination et de réflexion pour visualiser les dangers potentiels et ne pas faire l’économie de mesures de protection pour son logement. Outre la sécurisation du domicile (cache-prise, barrière, fermeture de sécurité...) ou le rangement des produits dangereux, d’autres astuces sont à retenir : par exemple, lorsqu’il y a des enfants, ne pas mettre un meuble sous une fenêtre, ne jamais laisser les manches de casseroles dépasser des plaques de cuisson, ou encore vérifier régulièrement l’état des jouets. Globalement, la maison comporte de nombreux risques insoupçonnés. "Lorsque l’on vit 30 ans dans la même maison, les habitudes contribuent au sentiment de sécurité, et pourtant ce sont surtout les séniors, chez eux, qui sont victimes de chute. On en compte plus de 2 millions par an chez les 65 ans et plus. Malheureusement, les conséquences d’une chute à un âge avancé entraînent fréquemment une entrée dans un état de dépendance", explique Eric Lemaire.

Des aménagements simples permettent de les éviter : il faut adapter le mobilier, désencombrer l’espace, mieux éclairer mais aussi s’équiper en prévoyant notamment des points d’appui et des dispositifs antiglisse, sous les tapis, notamment. En résumé, aucune pièce n’est à négliger… "Le garage, par exemple, a plusieurs vocation. On y gare habituellement son véhicule, mais il fait souvent office d’atelier ou de cabane de jardin, renchérit Éric Lemaire. A l’heure où les ménages essaient de faire des économies, le bricolage se classe parmi les passe-temps favoris des Français, mais cette activité est aussi la 2ème cause d’accidents domestiques." Chaque année, on estime qu’environ 300.000 personnes consultent un service d’urgences à la suite d’un accident de bricolage ou de jardinage : chute, blessure, intoxication, brûlure... Un garage bien éclairé, rangé, et aéré permettra de bricoler en toute sécurité.

Marie Molinario - JDD Communication

- Si vous optez pour un sapin artificiel, vérifiez qu’il est en matière non inflammable.

- Entretenez au moins une fois par an les conduits d’évacuation et les cheminées.

- Evitez les utilisations abusives de multiprises pour vos illuminations.

- En cas de verglas, jetez du sable, du sel, des cendres ou de la sciure de bois devant votre maison.

- N’oubliez pas de porter un gant en cuir ou en caoutchouc pour ouvrir des huîtres.

Hébergé par Overblog