Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

La première semaine de l’économie collaborative vient de se dérouler en France du 1er au 7 mai. Autre temps autre mœurs…

On assiste à une transition du système D, à une nouvelle donne de l'économie. La consommation collaborative, c’est bien plus que le covoiturage ou le prêt de tondeuse, c’est changer son regard sur la consommation.

 

Si le concept ne vous dit rien, les noms de PAP, Airbnb, Blablacar, Kisskiss, principaux acteurs de cette économie éclose vous parlent certainement plus.

Cette économie collaborative pèserait 3,5 milliards de dollars en 2013, selon le magazine FORBES, de quoi se présenter comme une alternative au capitalisme avec des façons différentes de produire, d’échanger et de consommer.

A l’occasion de cette semaine de l’économie collaborative, à l’initiative du collectif Ouishare, ont été remis les Ouishare Awards récompensant les cinq meilleurs projets innovants.

Echanges de logements de courte durée entre particuliers, prêts de voitures, de bateaux ou partage de connaissances en ligne sont ainsi autant de domaines touchés par ces entrepreneurs défendant les nouvelles valeurs de l’économie. Auxquels s’ajoutent les jardins partagés, le coachsurfing (hébergement gratuit « sur le canapé » de l’habitant) ou encore le coworking (partage d’espace de travail). La finance participative gagne aussi du terrain. A ce titre, Pierre Moscovici a annoncé le nouveau cadre juridique du crowdfunding (technique de financement de projets de création d'entreprise utilisant internet comme canal de mise en relation entre les porteurs de projet et les personnes souhaitant investir dans ces projets) afin de faciliter son essor.

Les acteurs du secteur défendent l’idée suivante : à la faveur de la généralisation de l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux en mobilité, poussés par la recherche d’économies ou de compléments de revenus dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat, les citoyens bâtissent les bases d’une alternative au consumérisme qui commence à avoir un impact sur l’économie. Selon l’enquête IFOP, « c’est un moyen d’acheter malin dans un contexte économique difficile ». Certes on touche à la consommation collaborative pour des raisons financières (partager les frais d’essence ou de péage pour le covoiturage), mais on y adhère et on devient un utilisateur régulier pour d’autres raisons : le lien social, découvrir de nouvelles expériences, la sensation d’être maître de son pouvoir d’achat, le sentiment d’appartenir à une même communauté.

Pour illustrer ces propos, les chiffres sont flagrants. 77% des Français déclarent avoir déjà acheté ou loué des biens auprès de particuliers sur Internet. 74% considèrent que l’économie collaborative est réellement avantageuse en matière de pouvoir d’achat et qu’elle véhicule l’image d’un système économique de proximité.

Chaque médaille a son revers…

La vision idéale de la consommation collaborative ne doit pas occulter sa face cachée. Bien entendu, cette nouvelle façon de consommer reste du commerce. Derrière chaque innovation se cachent des businessmen ou des gens sortis de grandes écoles de commerce. Ouicar, quatrième acteur de location de voiture en France est le premier sur la location de voiture entre particuliers. Ce sont 12 000 voitures de particuliers qui sont proposées à la location pour 3 millions de Français pratiquant le covoiturage. Il ne faut pas se leurrer, ce ne sont ni des écolos ni des babas cools de la première heure qui se lancent dans ce type de business.

La réussite de sites comme Leboncoin ou Blablacar fait saliver de nombreux entrepreneurs en herbe. Mais à côté de ces géants, on trouve de nombreuses plateformes de partage, de troc…dont on ne sait pas si elles sont réellement viables !!

Du côté des particuliers, la vigilance reste de mise, surtout en matière d’hébergement. Un locataire a été condamné par le TGI de Paris (13/02/2014) pour sous location d’une chambre moyennant finance. Il a ainsi manqué à ses obligations de locataire. Donc demandez l’autorisation par écrit à votre bailleur avant de vous inscrire sur des sites d’échange de logement pour les vacances ou d’hébergement de courtes durées.

Pour la location de voiture, renseignez vous sur les modalités d’assurance auprès de votre assureur.

L’économie collaborative, « une dynamique à la croisée de l’innovation sociale et technologique » doit être accompagnée de précautions pour maximiser ses chances sur ce secteur.

Hébergé par Overblog