Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

Les français sont souvent réfractaires au changement dans beaucoup de domaines et la banque ne fait pas exception. Un rapport de la Cour des comptes indique que seulement 4,5 % des français changent de banque chaque année, C'est trois fois moins que la moyenne européenne.

Le consommateur français attaché à sa banque ?

Ce n'est plus vrai aujourd'hui, 25 % se disent insatisfaits de leur banque mais ne la quittent pas pour autant alors qu'ils changent facilement d'opérateur téléphonique ou d'assureur.

La faible mobilité bancaire tient moins à la fidélité qu'aux craintes de difficultés engendrées par un changement d'établissement : transferts payants de multiples comptes, devenir des prélèvements, des virements, ….

La mobilité bancaire, une volonté des pouvoirs publics

L'absence de concurrence réelle entre les banques entraîne des tarifs bancaires encore beaucoup trop élevés. D’après les calculs de Bercy, une baisse de 15% de ces tarifs engendrerait une économie de 2 milliards d'euros dont disposeraient les consommateurs en gain de pouvoir d'achat.

Âpres la loi Hamon sur les assurances, un amendement adopté par le sénat, dans le cadre de la loi Macron va enfin faciliter la mobilité bancaire.

Seulement cette adoption dans la nuit du 10 au 11 avril 2015 ne sera applicable qu'à compter du 1er janvier 2017.

Pourtant, depuis le 1er novembre 2009, les banques ont généralisé un service d'aide à la mobilité bancaire. Des études de l'UFC Que Choisir montre que ce dispositif s'est avéré peu efficace : peu ou pas de communication des agences sur ce service, pas de transparence sur les tarifs, des agents peu enclins à faire des démarches.

Qu'est ce qui va changer en matière de mobilité bancaire ?

Il est prévu le transfert automatique des domiciliations bancaires du consommateur qui veut changer de banque. Il suffira au client désireux de changer de banque d'une seule signature pour que sa nouvelle banque se charge du transfert de tous les virements (salaires, pensions, aides sociales,...) et prélèvements ( téléphone, EDF, gaz,...).

Son ancienne banque devra l'avertir par tout moyen durant treize mois de tous chèques, virements ou prélèvements présentés à l'encaissement.

Ce dispositif ne résout pas tous les problèmes notamment le transfert plus complexe concernant les crédits en cours ou les produits d'épargne.

Tous les transferts ne sont pas aussi simples !

Les livrets classiques : Livret A, LDD, LEP :

Pour ceux -ci, il n'y a pas de problème, le transfert est possible et il est gratuit.

   - Les PEL ou CEL :

Le transfert n'est plus gratuit, il vous en coûtera entre 65 et 110 € suivant les banques et il faut aussi régler le devenir des droits acquis en vue d'un financement. La banque preneuse peut vous rembourser les frais et faire le nécessaire pour la conservation des droits.

   - Les PEA et autres comptes titres :

Le transfert est possible mais complexe et demande un délai de plusieurs semaines. La démarche sera faite par la banque preneuse mais la banque cédante va facturer des frais selon des méthodes différentes composé de plusieurs éléments : forfait, pourcentage de la valorisation, montant par ligne,...

Une étude sur 22 banques donne un coût de 105 € pour un portefeuille de 5 000 € et 5 lignes, ces frais peuvent être remboursés intégralement ou en partie par la banque preneuse.

   - L'assurance Vie :

Elle n'est pas transférable, c'est une volonté du ministère de l' Économie même si parlementaires de tous bords politiques demandent depuis longtemps cette possibilité.

   - Les crédits :

Ils ne sont bien surs pas transférables, propres à chaque banque au niveau des taux, durée et surtout garanties. Il y a deux solutions :

. soit conserver un compte ordinaire pour assurer le remboursement des annuités en n'oubliant pas de l’approvisionner.

. soit rembourser le prêt par anticipation avec un prêt nouveau réalisé par la banque preneuse. Il y aura une indemnité de remboursement anticipé prévu dans le contrat.

Ou en sommes nous sur la portabilité du numéro de compte ?

Pour faciliter encore plus la mobilité bancaire, l'UFC Que Choisir préconise la portabilité du numéro de compte comme elle existe dans d'autres pays européens ( Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède).

Qu'est que cela veut dire ? En téléphonie, la portabilité est la possibilité de conserver son numéro de téléphone même en changeant d'opérateur, ce serait la même chose pour le numéro de compte bancaire conservé en changeant de banque.

Ce dispositif vient d'être refusé par le gouvernement au motif de son coût trop élevé selon la profession bancaire. Il a cependant saisi le Comité Consultatif du Secteur Financier ( CCSF) pour qu'il fasse de nouvelles propositions en matière de mobilité bancaire.

Changer de Banque pour aller où ?

La motivation principale pour changer de banque reste le montant des tarifs bancaires alors pourquoi ne pas se laisser séduire par les banques en ligne qui annoncent des gratuités sur beaucoup de services ?

Promesses ou réalité ? Si certains services sont effectivement gratuits comme la carte bancaire ou la tenue de compte, d'autres ne le sont pas et parfois plus élevés que dans les banques classiques.

En fait pourquoi en serait-il autrement, la concurrence est relative lorsque l'on sait que ces banques sont en général des filiales des grandes banques ?

Nous avons traité cet aspect dans un précédent article : Hello Bank = BNP Paribas, Boursorama = Société Générale,...

Quels conseils donner avant de changer de banque

Nous avons pu voir que changer de banque n'est pas aussi simple qu'il y paraît et cela n'a rien à voir avec un changement de fournisseur d’énergie ou d'opérateur téléphonique.

   1) Comparer les grilles tarifaires entre banque cédante et éventuelle banque preneuse.

   2) Faire un état des virements, prélèvements en place

   3) Recenser tous les placements

   4) Rassembler tous ses crédits et lire attentivement les contrats notamment les clauses de remboursement anticipé.

   5) Prendre rendez-vous avec l'éventuelle banque preneuse en lui demandant de faire une offre écrite précisant sa position sur la prise en charge des frais de transfert, l'offre de éventuel de rachat de crédit, ...

UFC Que Choisir 43 - Henri OLLIER

Hébergé par Overblog