Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
L'UFC Que Choisir 43

L'UFC Que Choisir 43

Blog de l'Association UFC QUE CHOISIR DE HAUTE LOIRE

Publié par UFC QUE CHOISIR de Haute Loire

L'Etat a dénoncé une fraude "quasi-généralisée" sur l'affichage des prix des billets d'avion vendus sur Internet. Neuf sites de comparateurs de prix, voyagistes et compagnies aériennes auraient été épinglés par la répression des fraudes pour "pratiques commerciales trompeuses". En janvier, l'Union européenne a pris un arrêté obligeant les comparateurs, compagnies et plateformes de réservation à communiquer le prix incluant tous les frais dès le début de la réservation.

Vous voulez partir en week-end et vous cherchez le prix le moins cher. Vous vous rendez sur un site internet de comparateur de prix. En deux, trois clics vous tombez sur une offre alléchante, une promotion exclusive ! Oui, mais voilà, le prix affiché par les comparateurs de billets d'avions est bien éloigné du montant payé au final, une fois la carte de crédit sortie.

Entre assurance annulation, surcoût de bagages, taxes aériennes… il arrive que le montant triple par rapport à ce qui est initialement annoncé. Une bonne affaire qui n'en est donc plus du tout. Cette pratique est aujourd’hui publiquement dénoncée.

En effet, selon l'arrêt de la CJUE, le prix doit désormais être indiqué dès la première étape du processus de réservation. Et cela vaut « également pour chaque service aérien dont le tarif est affiché ».

 

Le résultat de l’enquête de la répression des fraudes :

Les opérateurs contraints de modifier l'affichage de leurs prix

Parmi les acteurs contrôlés : six ont fait l'objet d'injonctions administratives pour modifier l'affichage de leurs prix et neuf ont fait l'objet de procès-verbaux, les manquements étant "plus graves".

Parmi eux, cinq ont négocié à l'amiable la fin des poursuites moyennant le paiement d'amendes allant de 100 000 à 150 000 euros.

Aucun nom d'opérateur n'a été cité officiellement mais il convient d’être vigilant sur les sites Opodo, Go Voyages, eDreams, et Easyvoyage .

Le consommateur paye des frais non prévus en début de réservation

Les pratiques les plus graves concernent l'ajout de divers frais en fin de processus de réservation non prévus au début :

   · frais de dossier,

   · frais de traitement,

   · frais liés aux modes de paiement.

Des manquements relatifs au défaut d’information sur les prix et conditions de transport de bagages ont également été relevés, ont indiqué mercredi les services de la répression des fraudes.

Le consommateur est souvent le premier pénalisé, payant des prix largement supérieurs à ceux affichés au départ.

Cette nouvelle décision de l’union européenne est fidèle à la politique de transparence prônée par l'Union. Une bonne nouvelle pour les voyageurs qui n'auront plus de mauvaise surprise !

G. A - UFC QUE CHOISIR43

Hébergé par Overblog